Faim

Le jour est enfin arrivé ! Cela fait 5 ans que je suis en couple avec la superbe Chloé, et le moment que nous attendions si impatiemment est enfin arrivé : notre couple peut se Consumer.

~Young Adult 20-29 – Couples – Gentle – Mouth Play – Vore~

 

-« Chloé ? »

-« Oui ? »

-« Je t’aime à en mourir… »

… Deux amants, une promesse… Une même faim.


-« Joyeux anniversaire !! » M’exclamai-je.

-« Joyeux anniversaire à toi aussi mon chéri… » Me répondit Chloé. Elle avait peut-être un ton plus tranquille que le mien, mais elle n’était pas moins excitée que moi.

Aujourd’hui était le grand jour : cela fait cinq ans que nous sommes ensemble, et dans notre univers, cette date a une signification toute particulière. C’est en réalité à partir de maintenant qu’un couples comme nous a le droit de « Se Consumer ». C’est donc une étape importante dans la vie d’un couple, et nous ça fait très longtemps qu’on attend ça.

-« Alors… Excité beau gosse ? » Me demanda Chloé en me pinçant les fesses de ses doigts gigantesques. Elle me sourit malicieusement et j’arrivai à apercevoir entre ses lèvres deux rangées de dents parfaitement blanches.

-« Héé ! » Lui dis-je en rigolant, d’un air faussement frustré. « Et bah.. Autant que toi je suppose. »

-« Alors tu dois avoir du mal à te contenir, parce que je t’explique pas comme je mouille… »

5 ans que nous sommes ensemble, mais nous nous sommes rencontrés avant. On a été dans la même école, puis collège et lycée. On est sorti ensemble uniquement à partir du lycée, elle était en terminale et moi en première, ce qui fait qu’elle a 23 ans et moi 22. Oui je suis plus jeune qu’elle, parce que je trouvais que demander à une géante de sortir avec moi n’était pas assez énorme, il fallait qu’elle soit dans la classe au-dessus de la mienne. Notre relation a toujours été excellente, je pense qu’on s’est toujours parfaitement entendu. Non seulement nos tempéraments collaient parfaitement, mais en plus je suis heureux d’être un mini, et elle est fière d’être géante. Que demander de mieux ?

-« Alors, quoi de prévu pour aujourd’hui ma grande ? »

-« Je sais pas trop… C’est vrai qu’on a rien de particulier à fêter… » Me dit-elle en se léchant les lèvres. Elle savait parfaitement que ce simple geste me faisait craquer.

Mais il n’y avait pas que ça : sa belle chevelure blonde aux reflets dorés illuminait son visage, et ses yeux bleus accompagnaient à la perfection de petites lèvres roses et fines, surplombées d’un nez aux traits fins. Elle possédait de longs cils doux (je le savais car j’ai déjà eu l’occasion qu’elle me fasse des bisous papillons), et ses sourcils étaient parfaitement épilés. Ce que j’aimais le plus dans son visage, c’était lorsqu’elle me souriait. Sa bouche prenait une forme exquise, et je voyais surtout apparaître deux étages de dents blanches, tranchantes comme des rasoirs. Elles étaient toujours parfaitement polies, et elles possédaient un éclat brillant qui ne cessera jamais de m’émerveiller.

Le reste de son corps était tout aussi attirant, et je pensais franchement qu’elle avait la capacité de devenir mannequin si elle le voulait. Elle était parfaitement proportionnée, un buste gonflé et des hanches juste larges comme il faut, c’est à dire assez fines. Ses jambes étaient longues et musclées, ce qui signifiait qu’elles étaient très belles accompagnées de talons hauts, chose que j’adorais lui offrir, mais aussi qu’elle adorait porter. Il y avait pourtant des couples F-m qui n’aimaient pas que la femme porte de talons, car elle gagne plusieurs mètres et cela en dérange certains. Au contraire, de mon côté j’ai toujours été en admiration lorsqu’elle me déposait à ses pieds, enfilait ses talons et que je passais sous son pied, sans même avoir à me baisser. Ça m’excitait toujours de me sentir si petit à côté d’elle, et Chloé adorait me regarder m’émerveiller devant sa taille titanesque.

Tout à l’heure je parlais du couple F-m, c’est le nom que portent les couples avec une femme géante et un garçon minuscule… Il existe bien entendu les couples M-f ou encore les F-f, M-m, f-f, m-m, f-m, F-M, F-F ou M-M… Vous aurez compris, ça se décline à toutes les sauces ! Cependant, les couples qui ont le droit d’effectuer le rituel de Consumation sont ceux formés par un(e) géant(e) et un(e) mini. Autrement, ce serait considéré comme du cannibalisme, et puis il n’y aurait plus aucun intérêt à le faire.

-« Aah oui, on a rien de prévu..? » Lui dis-je d’un air faussement triste. « Moi qui pensais que ça allait être le plus beau jour de ma vie… »

Il faut savoir que j’étais très honoré de le faire avec Chloé. Pour moi, ce rituel était un peu la consécration ultime pour notre couple, et j’allais être sa première Consumation. Mon plaisir coupable ? J’espérais être son seul et unique. J’aurais aimé lui suffire, que nous vivions tous les deux ensemble à jamais, et juste tous les deux.

-« Oooh arrête mon bébé… Tu sais très bien que ce sera le plus beau jour de ta vie… »

-« Ooh..? »

-« Oui, et tu sais quoi ? »

-« Non, mais dis-moi je t’écoute.. » Lui demandais-je, étonné de l’entendre prendre une telle intonation pour dire ça. Elle murmurait presque, et elle approcha son visage du mien, jusqu’à ce que je ne vois plus que sa bouche.

-« Ce sera le plus beau jour de ma vie aussi… J’en suis sûre… »

Ses mots se gravèrent et résonnèrent dans mon esprit, alors que j’étais obnubilé par sa mâchoire qui se déformait à volonté. Dans quelques temps, j’allais me retrouver dedans… J’espérais qu’elle aille jusqu’au bout. Je me voyais enfin franchir ce trou obscur, tout au fond de cette caverne humide.

-« Vraiment..? »

-« Bien sûr… Tu sais, je ne compte pas Consumer 50 minis dans ma vie… Je veux que tu sois mon seul. »

Une fois sa phrase terminée, elle ferma la bouche et colla ses lèvres à mon visage. Leur surface humide enveloppa entièrement ma tête, et je l’enfoncai dans ce coussin de chair douce, savourant leur chaleur.

smack!

Chloé s’éloigna de moi, arborant son sourire toujours aussi craquant.

-« Tu sais Chloé… Je ne peux plus me retenir, j’en ai tellement envie. Ça fait si longtemps que j’attends, et juste imaginer que je vais le faire avec toi… J’en reviens toujours pas. Tu es juste si… Parfaite. Tu es tellement grande, tellement belle, tellement intelligente, tellement gentille, tellement… Tout. »

-« Tout peut-être, mais pas parfaite. Pas encore du moins, mon petit coeur. »

Ce qu’elle me disait me faisait rougir… Comment un être si grand, si puissant, pouvait bien se soucier de l’existence d’une chose aussi insignifiante que moi ? Même mieux : comment pouvait elle désirer m’avoir, me posséder ?

Une chose était sûre, je ne comptais pas lui poser la question. Je n’avais pas envie de l’embêter avec ça, je voulais juste en terminer. Je ne voulais pas mourir, non. Je voulais juste achever mon objectif, afin de tenir cette promesse que je lui avais faite.

-« Tu es prêt ? »

Ces trois mots, aussi simples qu’ils étaient, me faisaient frissonner. Oui.

-« Plus que jamais ma Déesse… »

-« Oooh petit charmeur ! » Elle sortit sa langue gigantesque et me lécha des pieds à la tête. « Tu me fais rougir, félicitations ! »

Ce n’était pas la première fois qu’elle me léchait, mais aujourd’hui toutes ses caresses avaient une dimension différente. Elles marquaient une fin, et un nouveau commencement.

-« Allez, c’est parti… »

Chloé ouvrit grand la bouche, et ses cheveux blonds ainsi que ses magnifiques yeux bleus disparurent derrière ses lèvres et ses dents immenses.

Son haleine fraîche envahit les alentours, et je me sentais doucement aspiré vers cette caverne sombre, mourant d’envie de m’y jeter dedans. Elle sortit sa longue langue, et j’enroulai mes bras autour, m’agrippant au mieux à cette texture glissante et chaude. J’adorais toucher sa langue.

Une fois qu’elle sentit que je me tenais correctement, elle rentra sa langue dans sa bouche. Je passai à côté de ses dents éclatantes, et la voilà qui fermait ses deux lèvres après mon passage. Elle venait tout juste de sceller notre histoire, me coupant de la dernière source de lumière extérieure. Je n’avais plus qu’à suivre sa lumière à elle, celle qui me guidait depuis des années déjà.

Je lâchai mon emprise sur sa langue et me couchai sur le ventre, savourant sa douceur. Chloé me sentait dans sa bouche, et elle commença à remuer lentement sa langue, me retournant de temps à autre pour avoir accès à l’intégralité de mon corps. C’était comme si elle me goûtait, comme si elle profitait de toute ma saveur. Sa salive s’accumulait puis se faisait aspirer périodiquement, emportant avec elle tous mes arômes avant de se faire avaler et de descendre le long de sa gorge, jusqu’à…

J’en frissonnai.

Elle s’amusait à me plaquer contre son palais, puis à m’enfoncer dans ses joues, me coller contre ses dents… Elle voulait jouer une dernière fois avec mon corps minuscule. Alors que je savourais les moindres mouvements du monstre de chair rose, elle savourait la sensation d’avoir le petit corps de son amoureux enfermé dans sa bouche, dans sa simple bouche. Chloé n’avait rien besoin de plus que de sa langue pour me maîtriser, et elle adorait cette idée. Si je la décevais, il lui suffisait de forcer légèrement et elle ne serait plus jamais embêtée… Cependant, nous savions parfaitement tous les deux que ça n’allait pas arriver. Cela faisait trop longtemps qu’on languissait ce moment, et elle n’allait pas tout gâcher d’un coup de langue. Bien qu’elle en avait le pouvoir.

Ses va et viens commençaient à accélérer, et j’avais l’impression que Chloé était de plus en plus excitée au fur et à mesure que le temps passait. Je sentais des tremblements résonner dans sa bouche, et ce n’était autre que des gémissements de satisfaction. Je savais que Chloé avait pour habitude de se toucher lorsqu’elle me léchait et me suçait comme maintenant, et je pensais bien qu’aujourd’hui n’était pas exception : bien au contraire, je pense que le plaisir qu’elle éprouvait devait être incommensurablement supérieur à celui auquel elle avait l’habitude d’être témoin.

J’espérai qu’elle en profite.

Je m’imaginais déjà glisser le long de son œsophage pour atteindre ma destination finale, là où je serais enfin consumé. Elle prendra ma vie comme un don que je lui fais, et elle poursuivra sa vie, plus forte et plus belle qu’avant, plus complète que jamais.

Elle ouvrit la bouche, et articula quelques mots.

-« Je vais enfin devenir parfaite… Grâce à toi, je serais tout ce que quelqu’un peut rêver d’être. Je serai une vraie Déesse. Mmmh… »

Elle continuait à gémir à plaisir, et ses bruits accompagnés des vibrations alentours commençaient à m’exciter de plus en plus, j’adorais la savoir aussi puissante. J’avais enfin trouvé le moyen de me rendre utile. Je sentais la tension monter de plus en plus, et je sus alors qu’il fallait que je fasse quelque chose. Je devais nous libérer.

-« Chloé ? »

-« Oui ? »

-« Je t’aime à en mourir… »

Ces simples phrases agirent comme un catalyseur de désir, comme le signal de plaisir auxquelles elles avaient toujours été destinées d’être. Alors que nos orgasmes venaient frapper aux portes de notre passion, sa langue me propulsa au fond de sa bouche. Je me sentis alors aspiré par le trou sombre et humide, la tête la première, et mon corps glissa à travers comme si de rien n’était. À peine avais-je franchi sa glotte que ses muscles se contractèrent autour de moi, m’envoyant avec force au fond de sa gorge. La salive qui m’accompagnait m’aidait à glisser sans encombre, et son formidable bruit de déglutition se grava à jamais en moi. Tout ce qui m’appartenait était désormais à elle, mon corps et mon essence étaient siens. Elle allait enfin me Consumer, et jamais aucun de nous deux ne pourrait revivre une telle expérience…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s