Teenage Dream ou l’art de l’imaginaire

Lorsque deux amoureux s’amusent à rêver ensemble, voici ce que cela peut donner…

!! Je ne suis pas l’auteur de cette histoire, c’est ma petite amie Arwenn qui l’a écrite pour moi !!

~Adventure – Couples – Gentle~

 

Poum, poum, poum, poum…

Je cours le plus vite possible…

Poum, poum, poum, BANG ! poum, poum, BANG !

J’entends les portes de la maison qui s’ouvrent et claquent. Elle est encore loin, près de la salle de bain. Je continue ma course folle. J’évite un mouton de poussière en sautant par-dessus, je suis très fière de moi! Et je repars de plus belle. Il me faut atteindre la chambre au plus vite, sinon… Je n’ose pas imaginer ce qu’il pourrait m’arriver. Un rire puissant m’arrive aux oreilles.

« Tu ne pourras pas te cacher très longtemps ! Je vais te trouver, et je vais te manger ! »

AAAAAAh non ! J’en peux plus, je suis au bord de la crise de panique et cardiaque.

Je trouve enfin la chambre. Je m’appuis contre le porte pour reprendre mon souffle quelques instants.

Grave erreur.

« Je t’ai trouvé scarabée ! »

Je fais un bond sur le côté juste à temps pour éviter la porte, mais pas assez loin pour éviter sa main.

« Alors, à quelle sauce vais-je te déguster… » Susurre-t-elle alors que sa main me rapproche de son visage.

J’essaye de me débattre, mes poings frappent ses doigts de toute mes forces mais rien y fait. Mon dieu c’est la fin, je vais mourir si jeune, sans avoir connu les plaisirs de la vie de famille…

-« … du bonheur d’avoir un chien ou de conduire une voiture. De jouer à la Play ou de manger du carambar ou encore…- Tu es un sacré mélodrame toi ! »

Oups, j’ai parlé tout haut ! Elle va me manger cette fois, j’en suis sûr ! Alors je ferme les yeux, je crispe les poings et murmure : « Tu vas me manger à quel sauce… ? »J’entends un petit gloussement digne des princesses des dessins animées, un « trop mignon » chuchotée. Elle prend sa respiration et éclate :

« A la sauce bisous ! » Je suis propulsé contres ses lèvres et me fait picorer la peau par des petits bisous.

-« Stop, c’est une torture !- Tu préfères la sauce guili ? » C’est doigts sont déjà sur mes flancs alors que je suis dans le creux de sa main droite.

-« Noooon ! La sauce bisous, je kiffe ! »

Elle continue ses petits bisous tout doux, que je finis par lui rendre. Nos souffles se mélangent et nos lèvres se caressent. Sa respiration est de plus en plus saccadée, elle laisse échapper des petits murmures d’approbation. J’adore quand elle fait ses bruits, ça veut dire que je lui fais du bien (et juste avec des bisous !).Elle marche dans la chambre pour nous amener sur le lit. Elle me dépose délicatement sur l’oreiller tout en m’embrassant. C’est si doux, si chaud… Trop chaud, y a un truc qui ne va pas. Il faut que je l’arrête… Je sais comment !

-« Alice ?- Oui mon cœur ?- J’ai sauté par-dessus un mouton de poussière ! »

Silence.

Elle éclate de rire, d’un rire franc et doux. Un rire du matin.

Mes yeux s’ouvrent. C’était un rêve. Je suis à sa taille et je la vois rouler sur le dos et cacher de sa main son rire. La déception m’envahit alors qu’Alice commence à se calmer. Je la sens poser sa tête contre mon torse, caresser mon cou et me dire doucement :

-« De toute façon, si tu étais mini je suis sûre que tu serais un petit fou : genre tu serais toujours entrain de te cacher tu vois ? Et moi sans cesse entrain de te chercher…

  • Tu crois que tu me ferais des petits bisous quand tu me retrouverais ?

  • Tu aurais tellement de bisous que tu me supplierais d’arrêter ! »

Je soulève son menton pour effleurer ses lèvres des miennes. Ca donne un drôle de baiser puisqu’elle a un grand sourire. Mais pourquoi elle…

-« Nooooooon Aliiiiiiice !- Attaque guili pour le grand endormi ! »

Finalement, cette réalité là ressemble à mon rêve…

Publicités